au passé    
m a r i e l l e   p a q u e t   p e i n t r e
 


Peinture?

La peinture est un ensemble de techniques, c'est un champ exploratoire... pas une surface projective, pas plus que tout autre médium. Elle se vit par une suite d'expériences et dans le sens du don. Ce n'est pas l'artiste qui donne mais le médium. Au cours d'un travail, une série de données expérimentales éblouit l'artiste. La peinture est plus riche que le peintre, elle fait évoluer l'artiste dans sa recherche, elle complète sa pensée. Un tissage de liens expérimentaux personnels se crée et peut se nouer à d'autres pensées. La peinture recelle l'universel.

Certaines expériences sont donc abandonnées par ce qu'elles ne "donnent pas ", ou bien certains aspects intéressants sont repris dans une expérimentation future. Mais comment se déroule le travail ? Si le don vient du médium où se tient le peintre ?
IL y a "la réalité psychique du peintre", sa pensée, qui soutient le travail. Elle crée l'idée de la méthode et des matériaux. Le peintre essaie d'imaginer les gestes justes pour la problématique soutenue.
Mais en même temps s'opposent à la méthode un délié, un laisser-aller aux gestes radicaux. L'émotion procurée par la toile nous les font commettre. Ne pas avoir peur de perdre la toile, ne pas avoir peur de trahir la pensée. Comment cette toile maintenant peut-elle prendre corps ? Trouver les gestes adéquats au moment présent : écraser, essuyer, frotter, découdre, laisser transparaître, coller , décoller, transférer...
A l'issue du travail, nous avons un état, une toile "cliché" (cliché de fin de bataille), un aboutissement de l'expérience.
Et pour répondre plus précisément à la question "où se tient le peintre" ? Il est au croisement des gestes et des chemins radicaux, il est aux frontières des décisions. Et il décide en faisant confiance à sa pensée et à celle de la peinture. Car dans sa pensée et dans celle de la peinture, il y a son histoire et celle des autres et toute l'histoire de la peinture.



peinture?



accueil